Accueil

  • Stockage de C02 par carbonatation du béton recyclé

    Projet de recherche & développement FastCarb

  • Une recherche amont...

    – Approche expérimentale
    – Modélisation
    – Bio-carbonatation

  • ... vers une application industrielle

    – Application du procédé à une échelle industrielle
    – Passage au béton et applications aux pièces préfabriquées et aux ouvrages
    – Evaluations économiques et environnementales du procédé

Valider, sur les plans théorique et expérimental, la preuve de concept technique déjà apportée en laboratoire de carbonatation accélérée des granulats de bétons recyclés

Caractériser la viabilité environnementale et économique du procédé industriel de recyclage envisagé

Crédits photos : Ifsttar – Vicat

Un projet de recherche et développement collaboratif qui rassemble des organismes publics et privés issus de la communauté béton (maîtres d’ouvrages, ingénieries, entreprises de travaux, bureaux de contrôle, industriels, organismes de recherche).

Administré par l’IREX

(Institut pour la Recherche appliquée et l’EXpérimentation en génie civil)
9 rue de Berri 75008 PARIS
www.irex.asso.frcontact@irex.asso.fr

Actualités

Appel à propositions "Modélisation de la carbonatation"

Un appel à propositions est lancé auprès de la communauté…

Appel à proposition "Evaluations économiques et environnementales"

Un appel à propositions est lancé auprès de la communauté…

Projet de recherche FastCarb : Les adhésions sont ouvertes !

Le projet de recherche FastCarb (Stockage de CO2 par carbonatation…

Lancement du projet « Stockage de CO2 par carbonatation du béton recyclé » le 30 mai 2017

La réunion de lancement du projet de recherche et développement Stockage…

Contexte

En France, les déchets inertes du secteur du bâtiment et des travaux publics représentent près de 200 millions de tonnes par an, dont 17 millions de tonnes sont à base de béton uniquement (source : rapport du Projet National RECYBETON). Pour ces derniers, on estime que seule la moitié est recyclée actuellement en granulats de béton recyclés (GBR). De plus, le volume de déchets générés par la déconstruction des bâtiments et infrastructures en fin de vie augmente, et va devenir très important dans les prochaines années.

Les potentialités des granulats de béton recyclés à réagir avec le CO2 grâce à leur matrice cimentaire ont fait l’objet de plusieurs publications. De ce point de vue, le béton déconstruit peut constituer un matériau stockant le CO2.

Cette réaction présente le double avantage d’améliorer les propriétés intrinsèques des GBR suite à leur carbonatation, et donc une possibilité de réemploi facilitée dans la construction. Les travaux du Projet National RECYBETON ont permis d’obtenir de nombreux résultats permettant de mieux qualifier l’effet des GBR sur  les propriétés des bétons et d’en maîtriser la formulation. Il vise à terme à faire évoluer la normalisation de manière à favoriser l’utilisation des GBR dans les bétons. On peut encore progresser dans cette voie des techniques de traitement des GBR afin d’en améliorer les performances, notamment si l’on veut réutiliser les parties fines des GBR pour les introduire à nouveau dans des bétons. Parmi les pistes étudiées (comme le traitement chimique à base de polymères ou l’utilisation de bactéries) la carbonatation est celle que le projet de recherche FastCarb propose d’étudier.